Nous sommes dans notre nouvelle maison à ... Carcassonne !!

2014 - Un bilan aprés 1000 jours !

 

Il y a 1000 jours exactement, nous quittions la France, nos amis, nos familles, pour une "petite" balade... Et après tout ce temps ? Quel bilan en tirons-nous ?

Initialement, nous étions partis pour un voyage avec une route définie, une planification, un timing, mais au fil des mois nous nous sommes rendu compte que cela n'avait pas de sens.

Comment aller pleinement vers des gens ou des lieux inconnus si au préalable nous savions quand nous les quitterions ? Alors afin de ralentir ce rythme et laisser plus de place aux imprévues, nous avions ainsi ajouté une année à notre périple des Amériques.

Dans quelques semaines ou quelques mois, nous devrions atteindre Ushuaia, l'extrême sud du continent. Et après ? Jusqu'à ce jour, nous avons toujours pris route au sud mais quand la route s'arrête ? Loin de nous l'idée de mettre un terme à nos vagabondages mais par contre fini les plans, les dates prévues de retour ou de passage dans tels pays, nous irons où bon nous semble au moment donné. La liberté, quand on l'approche, on ne peut s'en défaire...

Nous ne sommes pas devenus des " cools " pour autant. On ne l'a jamais été que ce soit Christophe ou moi. Ni inconscient, ni tête brulée. D'ailleurs, à l'heure où nous écrivons que nous ne planifions plus... nous prévoyons un passage en France pour l'été prochain ! Des vacances de 2 à 3 mois afin de revoir nos amis et familles car le temps passe, les années défilent et voyager nous prive de beaucoup de moments à leurs côtés. Le voyageur est égoïste, il vit sa vie... Notre maison roulante restera sur Buenos Aires, tandis que nous tenterons de gérer au mieux notre retour : où irons-nous ? Combien de temps ? Comment vivrons-nous ce retour ? Grosses interrogations...

Et après ce retour en France : L'Australie ? L'Afrique ? Il n'y a plus de réponse immédiate et définie à ces questions puisque nous ne sommes plus en voyage. Nous sommes passés à autre chose : nous suivons nos envies et à ce jour, nous ne savons pas. Le nord, les USA, nous a conquit, mais tout comme l'Equateur ou l'Est Bolivien. L'Asie est un grand mystère alors peut être...

Rentrerons-nous vivre en France ? C'est une question récurrente des gens rencontrés. Nous ne nous avancerons pas sur ce sujet, mais il est vrai que ce n'est pas la situation économique, politique, ni vos nombreux messages de désolation, qui nous incitent au retour. Face à la " morosité française " évoquée, nous sommes ici chaque jour confrontés à un accueil, une joie de vivre, un état d'esprit totalement opposé.

Combien de mois, combien d'années continuerons nous à voyager ainsi, nous n'en avons strictement aucune idée et c'est cela la liberté. A la date d'aujourd'hui dans nos têtes, nous sommes plus au commencement de notre voyage que le contraire. Cependant, quelques soient nos envies, les enfants auront certainement le dernier mot dans ce domaine.

Leur scolarité est primordiale à nos yeux. Cette année, les deux sont en classe primaire au CNED (CP et CE2) ce qui veut dire que nous faisons près de 20h de cours par semaine. Une maman-maîtresse, 2 élèves, 2 programmes, tout ceci en ayant au préalable trouvé un endroit calme, propice à l'étude... ce n'est pas tous les jours simples.

Le fait de vivre dans un espace restreint 24/24, ensemble chaque minute, chaque seconde, cette promiscuité imposée, a pu créer des tensions, parfois ingérables notamment quand Christophe a tenté d'arrêter de fumer. Mais aux fils des semaines, nous avons perdu puis retrouvé nos marques et aujourd'hui nous nous sentons plus forts pour poursuivre la route.

Alors oui, cette vie nous plait, énormément, mais elle n'est pas si facile que l'on pourrait le penser. Les nombreux qui pensent que nous sommes en vacances se trompent : nos journées sont bien remplies et nous pensions avoir beaucoup beaucoup plus de temps pour nous. Toutes les choses que nous ferions aisément dans une maison, deviennent compliquées et prennent parfois énormément de temps en camping-car à l'étranger : trouver de l'eau, du gaz, faire des courses, laver notre linge, trouver un endroit pour dormir en sécurité etc... Nous rencontrerons un certain nombre de voyageurs qui écourteront justement leur voyage face à ces contraintes quotidiennes, recherchant davantage les vacances que le voyage.

Même si nous avons soif de liberté, nous restons cependant encore " accro " à internet. En partie, à cause du site qui demande un suivi régulier, dans l'écriture et les photos. Mais aussi car c'est notre seul outil de communication et d'information. Une nouvelle version du site devrait apparaitre dans les mois à venir, plus allégée et espérons moins sujette aux piratages que nous subissons parfois. Grace à internet, nous recevons quantité de messages de votre part, famille, amis ou anonymes, messages qui sont toujours un réel plaisir et nous mettrons toujours un point d'honneur à vous répondre. Alors, merci encore de nous accompagner depuis ces 1000 jours à bord du camion, en espérant que ça roule encore longtemps....